Rencontre à Lisbonne entre le MSP et le Parti socialiste portugais.

HASSAN MISSBAH
أخبار دولية
HASSAN MISSBAH20 نوفمبر 2021آخر تحديث : منذ أسبوع واحد
Rencontre à Lisbonne entre le MSP et le Parti socialiste portugais.

Une rencontre entre le premier secrétaire du Mouvement sahraoui pour la paix, Hach Ahmed, et plusieurs dirigeants du parti socialiste portugais a eu lieu hier 19 novembre, au siège de l’Assemblée de la République, dont sa cheffe de la politique internationale, Jamila Madeira . Le député Pedro Bacelar de Vasconcelos, membre de la Commission des relations extérieures de l’Assemblée de la République, était également présent.
Au cours de la réunion, les deux parties ont examiné la situation qui prévaut au Sahara occidental et ses derniers développements, ainsi que les perspectives d’une solution après la récente résolution du Conseil de sécurité et la nomination du représentant personnel du secrétaire général de l’ONU.
Le chef du MSP a présenté le processus qui a conduit à la constitution de la nouvelle force politique sahraouie, soulignant la nécessité d’introduire une culture de pluralité politique et de multipartisme dans la société sahraouie après cinquante ans de monopole du parti unique. Il a également souligné la vocation du mouvement à s’imposer comme une « troisième voie » et à pouvoir promouvoir une solution de compromis qui met fin à l’interminable drame sahraoui.
Comme l’explique son premier secrétaire, le MSP a émergé pour constituer un tournant dans ce long et douloureux conflit et pour arrêter la dérive vers une destination incertaine. Pour nous la priorité est de parier sur la protection de notre petite ville et de lui offrir une issue honorable au lieu de périr comme un simple « dommage collatéral » de l’éternelle confrontation entre l’Algérie et le Maroc. Le premier secrétaire du MPS a fait part de sa préoccupation face à la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays et au risque d’une escalade aux conséquences imprévisibles dans la région.
En ce qui concerne la proposition d’autonomie gouvernementale proposée par le Maroc en 2007, le Premier Secrétaire a expliqué que bien que pour le MSP cela puisse être un point de départ pour la recherche d’un règlement, il a insisté sur le fait que les autorités marocaines doivent abandonner le concept de ” ambigu » formulé jusqu’à présent et entrant dans une phase avancée précisant le champ d’application de la proposition, les compétences qu’elle pourrait couvrir et surtout les mécanismes et garanties de faisabilité pour qu’elle soit « crédible » et constitue véritablement un point de départ pour de futures négociations.
Les dirigeants du parti socialiste portugais ont réitéré leur engagement en faveur d’une solution pacifique acceptable pour les parties et conforme au droit international.

رابط مختصر

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.