La mort de la femme du poète fou, Sadate a été déposée dans un hôpital psychiatrique, soulève un état de polémique ?

euromagreb19 يناير 2022آخر تحديث : منذ 4 أشهر
euromagreb
اقلام حرة
La mort de la femme du poète fou, Sadate a été déposée dans un hôpital psychiatrique, soulève un état de polémique ?

 

Ecrit par : Mohamed Saad Abdel Latif, Egypte,

Les funérailles ont eu lieu lundi dans le village de Khattab, le centre d’Aga Dakahlia, les funérailles du campus du poète
La folle belle, et la folle belle poète « Naguib Sorour » au milieu d’une polémique parmi les gens de son village Est-il permis d’enterrer une femme non musulmane dans un cimetière musulman ? Une vie pleine de lutte révolutionnaire, il n’était pas d’accord avec “Gamal Abdel Nasser”, il a donc été emprisonné, et avec Sadate, il a été déposé à l’hôpital psychiatrique, le propriétaire de (Diwan… Ayat al-Misr). une mission pour étudier la mise en scène théâtrale à Moscou. Avec la Syrie, il a été expulsé de la mission, alors il s’est enfui en Hongrie, “et de là au Maroc et est entré secrètement en Egypte, alors il a été arrêté et placé dans les prisons égyptiennes.” La chaussure) qu’il a écrit sur l’injustice et l’oppression au sein de la communauté rurale de la puissance du maire,
Dimanche, le fils du poète Najeeb Surur a soudainement annoncé, après la mort de sa mère russe (Alexandrashasa), qu’elle serait enterrée dans le cimetière musulman de la ville natale de sa mère dans le village de Khattab, le centre d’Aga Dakahlia, la prochaine au cimetière de sa mère et qu’elle est musulmane, en exécution de sa volonté, comme il a raconté l’histoire de la conversion de sa mère à l’islam en 1979. Farid Sorour, le fils du poète, a déclaré qu’il transportera le corps de sa mère au village de “Khattab”, et il a publié hier sur son compte privé une photo prouvant “la conversion de la nation à la religion islamique”, à Al-Azhar Al-Sharif, qui a suscité une polémique parmi les habitants de son village, et a écrit sur son compte privé Ali “Facebook”, “Je n’ai pas le temps pour le chagrin, et je dois assumer la responsabilité de tout ce qui doit être fait pour enterrer ma mère bien-aimée au cimetière d’Abuya dans le beau village de Khattab dans le gouvernorat de Dakahlia, un enterrement digne. J’ai découvert que je n’avais aucune expérience dans l’enterrement de parents en Égypte.
Et Farid d’ajouter : Hier dimanche, “Quand je suis rentré à la maison et que j’ai annoncé la nouvelle de la mort de ma mère, j’ai pensé et attendu que je recevrais des messages de condoléances des gens du village de Khattab, la ville natale de mon père, et ils offriraient l’aide pour tout ce qui concerne l’enterrement de ma mère. En fait, je n’ai reçu que quelques messages de condoléances des gens du village. Et un silence complet au début sur l’enterrement de ma mère dans le cimetière où son mari a été enterré il y a 44 ans, mais il y a des messages de certains villageois que je ne connais pas, demandant : Est-il permis selon la loi islamique qu’une personne autre que l’islam soit enterrée dans des cimetières musulmans ?
Farid Sorour a posé des questions
Est-il permis selon la loi islamique pour un couple marié d’être enterré dans un cimetière !” Et l’une des deux parties n’est pas sur la religion de l’islam ou n’est-ce pas permis ? Et les deux entrent-ils au paradis ou non ? Et je ne veux sérieusement pas savoir, pour deux raisons, la première d’entre elles est que je n’encourage aucune discrimination raciale ou sexuelle, et je pense que la pire discrimination est la distinction religieuse entre humains vivants ou morts, et la deuxième raison est « une surprise pour qui de droit ». Ma mère est russe, de confession musulmane, et Dieu soit loué.
Certains vous demandent de réfléchir. Maintenant, il dit : comment est-elle russe, elle s’appelle Alexandra, et musulmane, et où et quand vous êtes-vous convertie à l’islam ? Je suis désolé, mon père, de raconter maintenant l’histoire de la conversion de ma mère à l’islam, et cette histoire commence lorsqu’un jour, et environ deux mois après le départ de mon père, mon oncle est venu chez nous dans la pyramide, et il n’était pas satisfait de cela, il l’a menacée que si elle n’entendait pas ses paroles, il lui prendrait ses neveux, parce que nous palais, et que c’est son droit, parce que ma mère est une étrangère qui n’est pas sur la religion de son frère.
Un problème avec mon oncle l’a poussée à se convertir à l’Islam
Et il a dit : “Après le départ de mon père, un problème est survenu entre ma mère et mon oncle, qui voulait que je l’implique, mais chère Laila Mandour, lorsqu’elle a entendu la manière la plus simple de résoudre ce problème, elle a dit que demain elle ira avec ma mère à (Al-Azhar Al-Sharif), et là ma mère rendra le témoignage, et elle reçoit un certificat scellé qu’elle est musulmane, et ainsi mon oncle n’aura aucun moyen de tutelle sur les enfants de Najib Sorour, et c’était, et en fait le lendemain, nous sommes allés à Al-Azhar, et ma mère est entrée dans la religion de l’islam le 20 janvier 1979,
Il a conclu son message par un message : « A ma famille et à mon peuple dans le beau village de Khattab, où mon grand père est né et enterré, je dis que demain, lundi 17/01/2022, j’atteindrai les cimetières, Je porterai le corps de ma grande mère devant moi, et j’exécuterai la volonté, et je suis absolument certain, que ce sera À côté de moi se trouvent tous ceux qui aiment mon père et sa famille parmi les villageois respectés ! !

Mohammed Saad Abdoul Latif'”
Écrivain et chercheur égyptien en géographie politique

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

%d مدونون معجبون بهذه: