Algérie mon amour

admin13 مايو 2020آخر تحديث : منذ سنتين
admin
اخبار الجالية
Algérie mon amour

Algérie, mon amour, le nouveau film-documentaire de Mustapha Kessous racontant une année de hirak, sera diffusé le 26 mai sur France 5 TV, en prime time, et suivi d’un débat dans le cadre de l’émission Le Monde en face, animée par Marina Carrière d’Encausse.

Presque une année, jour pour jour, après la fin de 20 ans de règne d’Abdelaziz Bouteflika, c’est donc toute une soirée que consacrera la chaîne française à la révolution citoyenne du 22 février. «Totalement imprévisible et loin de la violence que l’on associe habituellement aux pays ‘arabes’ comme une malédiction inéluctable, cette révolution faite de sourires a montré au monde entier qu’il était possible de se faire entendre dans la joie sans verser une goutte de sang ou presque, en marchant pacifiquement, sans casse et avec civisme, allant même jusqu’à ramasser les détritus après chaque rassemblement», écrit l’auteur et réalisateur du film dans sa note d’intention.

Dans cette œuvre documentaire, notre confrère du journal Le Monde, lui-même d’origine algérienne, ne se contente pas du rôle d’un observateur extérieur.

Il se veut témoin de l’épopée, version génération Facebook, de ses compatriotes de la rive sud de la Méditerranée. «J’ai été gagné par l’immense vague d’espoir qui réunit tous les Algériens dans leurs revendications légitimes et qui soude leur détermination.

Je me suis rendu en Algérie, aux quatre coins de cet immense territoire, pour aller à la rencontre de ce peuple si divers. J’ai alors pu mesurer concrètement ce qu’était une dictature, ce que cela signifie de vivre en dictature. Les verrous, l’oppression, la misère et l’injustice comme normes. Cette révolution, je veux en être

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.