Maroc : premier pays africain engagé dans la production du vaccin ?

admin8 سبتمبر 2020آخر تحديث : منذ سنتين
admin
اخبار الجالية
Maroc : premier pays africain engagé dans la production du vaccin ?

Maintenant que le Président de la Chine a évoqué une éventuelle production marocaine du vaccin, il manque de savoir qui s’en occupera. SOTHEMA héritera-t-elle également de ce projet ?

« La Chine est prête à promouvoir la coopération avec le Maroc sur le développement et la production de vaccins contre la COVID-19 », a annoncé XI Jinping, Président de la république de Chine, lors de l’entretien téléphonique qu’il a eu avec SM le Roi, pendant lequel il a confirmé son ferme soutien au gouvernement et au peuple marocains dans la lutte contre la pandémie.

M. Xi avait d’ailleurs indiqué, ouvertement et à plusieurs reprises, qu’une fois à terme, le vaccin chinois contre la COVID-19 deviendrait un bien public mondial, soulignant que les pays en voie de développement, en particulier les pays africains, figureraient parmi les premiers à en bénéficier.

Il s’agirait alors de l’éventualité d’un projet de production marocaine dudit vaccin. Une perspective qui relève des interrogations quant à la capacité de l’infrastructure pharmaceutique de notre pays à entreprendre un tel projet dans les normes de qualité internationales. Ce à quoi la communauté scientifique au Maroc répond avec positivité et optimisme, relevant la position de leadership régional et continental du Royaume dans ce domaine, grâce aux multiples laboratoires et établissements qui y opèrent.

Quel rôle pour SOTHEMA ?

L’un de ces opérateurs est SOTHEMA, le laboratoire pharmaceutique fondé en 1976, spécialisé dans la fabrication et la commercialisation des médicaments, lequel, a d’ailleurs participé à la signature des accords, jeudi 20 août, entre le Maroc et la Chine, portant sur la coopération en matière d’essais cliniques de Phase III du vaccin anti Covid-19, développé par l’Institut des produits biologiques de Wuhan dépendant du China National BIOTEC Group (CNBG) affilié à SINOPHARM.

La signature de ces accords, qui s’est faite par visioconférence, a connu la présence, entre autres, de Lamia Tazi, Présidente-Directrice Générale de SOTHEMA, qui se verra attribuer la prise en charge des essais cliniques du vaccin chinois.

A ce propos, la PDG de SOTHEMA nous a expliqué : « Nous avons été sollicités par le ministère de la Santé pour la mise en place d’une étude clinique de phase III pour le vaccin contre la covid-19, selon les normes internationales en vigueur ». Cependant en réponse à une éventuelle implication de SOTHEMA dans la production du vaccin, Mme Lamia Tazi a fait remarquer qu’il était encore tôt pour aborder ce sujet (voir les 3 questions).

La polémique autour des essais cliniques

Et alors que la pandémie continue à présenter des difficultés sur les plans social et économique, partout dans le monde, et particulièrement au Maroc, qui a connu une hausse exponentielle des cas durant ces dernières semaines, la participation aux essais cliniques a généré une controverse concernant les effets de ce vaccin qui sont actuellement inconnus malgré les résultats prometteurs des phases I et II.

Au moment où certains mettent en avant un accès privilégié et rapide au vaccin que permettrait cette collaboration du Royaume, le groupe istiqlalien avait exprimé sa préoccupation vis-à-vis des conditions du déroulement des essais et avait souligné la nécessité de garantir toutes les conditions nécessaires de sécurité aux volontaires qui participeront aux essais cliniques.

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.