Sommet UE-UA à Bruxelles : les eurodéputés dénoncent la participation de Brahim Ghali

euromagreb12 فبراير 2022آخر تحديث : منذ 6 أشهر
euromagreb
أخبار دولية
Sommet UE-UA à Bruxelles : les eurodéputés dénoncent la participation de Brahim Ghali

Par Ayoub Khattabi le 11/02/22 à 17:05
INFOMAROC

Le sixième sommet Union européenne-Union africaine se tiendra jeudi et vendredi prochains à Bruxelles. Alors que des voix s’élèvent pour dénoncer la présence du leader du Polisario, la visite du président algérien suscite des interrogations en l’absence d’accord d’exemption de visa pour les diplomates entre l’Algérie et la Belgique.

De sources européennes, le sommet Union européenne-Union africaine entendra la participation contestée de Brahim Ghali, chef du Polisario, invité par l’UA.

Les Européens et les autorités de la Belgique, pays hôte de l’événement, montrent des signes de gêne et d’enthousiasme car la présence de cet invité indésirable pose des problèmes politiques, diplomatiques et surtout protocolaires avec le Maroc.

Comment s’organisera l’accueil séparatiste de l’aéroport à l’hôtel où vous séjournerez pendant les travaux de ce sommet ? Comment le protocole du personnel du Conseil de l’UE se comportera-t-il avec la délégation du Polisario ? Bénéficierez-vous d’un service de sécurité et d’escorte comme c’est le cas pour les chefs d’Etat et de gouvernement qui seront présents ? Un drapeau et un chevalet représentant la pseudo-RASD seront-ils arborés dans le bâtiment du Conseil et devant la place où cette personne et sa délégation siégeront ?

L’éventuelle participation du Polisario au sommet UE-UA suscite déjà des remous dans les milieux politiques européens qui y voient un acte aventureux aux conséquences risquées pour l’avenir de l’Europe et un sérieux coup porté à sa crédibilité.
Affaire Brahim Ghali : l’Algérie a délivré le passeport au chef du Polisario le jour même de son entrée en Espagne

Attirant l’attention sur cette dérive diplomatique dangereuse, l’eurodéputé Tomas Zdechovsky se demande comment l’UE a pu accueillir les dirigeants du groupe séparatiste Polisario, qui est soutenu, armé et financé par l’Algérie et dont certains membres, outre le détournement des fonds européens, sont être poursuivi dans un État membre de l’UE, l’Espagne, pour des crimes ignobles tels que le viol, l’enlèvement, la torture et l’exécution, ainsi que l’usurpation d’identité.

Dans une question adressée au chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, Tomas Zdechovsky ne comprend pas comment ce sommet, censé être l’occasion de “promouvoir nos valeurs et principes liés aux droits de l’homme et à la démocratie”, a pu tolérer la présence de un groupe de criminels qui sévissait dans les camps de Tindouf, théâtre de nombreuses violations des droits de l’homme et vivier

Pour sa part, l’eurodéputé allemand Maximilian Krah a décrit le fait que l’UE ait invité le Polisario à son sommet avec l’UA comme une erreur diplomatique.

“L’UE invite aussi le Polisario au Sommet avec l’Afrique, une erreur diplomatique sans précédent ! C’est une organisation terroriste”, s’insurge-t-il sur son compte Twitter.

Et l’eurodéputé d’ajouter que “l’UE devrait enfin reconnaître, comme les Etats-Unis, que le Sahara appartient au Maroc

Par ailleurs, la participation du président algérien Abdelmadjid Tebboune au sixième sommet UA-UE soulève également de nombreuses questions. Car à ce jour, il n’existe aucun accord entre la Belgique et l’Algérie pour dispenser les diplomates de visas. Tebboune se soumettra-t-il au processus humiliant de demande de visa ou boycottera-t-il l’événement ?

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.