Zapatero participe au congrès du Mouvement sahraoui pour la paix

admin6 أكتوبر 2020آخر تحديث : منذ سنتين
admin
أخبار دولية
Zapatero participe au congrès du Mouvement sahraoui pour la paix

MADRID, 4 oct. (EUROPA PRESS) –

Ce week-end s’est tenu le congrès du Mouvement sahraoui pour la paix, un projet qui propose une alternative politique au Front Polisario. Aux réunions, tenues par visioconférence, l’ancien président du gouvernement José Luis Rodríguez Zapatero a participé en tant qu ‘«invité d’honneur».

“Parmi les discours des invités d’honneur, celui prononcé par l’ex-président engagé pour la paix s’est démarqué, dans lequel il a exprimé son soutien sans équivoque aux idéaux et aux valeurs du Mouvement”, a déclaré l’organisation dans un communiqué.

Zapatero a évoqué à plusieurs reprises les mots paix, coexistence, coopération et solidarité, “la seule voie possible” vers l’avenir. “Quiconque défend ces valeurs ne trahit jamais”, a-t-il déclaré.

L’ancien président a souligné que le MSP représente un “grand espoir” pour les Sahraouis et pour le reste des peuples de la région, car “seuls le dialogue et la coopération peuvent mettre fin aux difficultés de ce peuple et matérialiser leurs espoirs d’un avenir digne. et prospère. ” «La communauté internationale soutient vos objectifs et je vous garantis mes efforts et mon soutien personnel», a-t-il conclu.

Le MSP découle d’une déclaration d’une centaine de politiciens sahraouis publiée le 22 avril dans laquelle ils proposent comme alternative au projet «épuisé» du Front Polisario.

Le MSP comprend d’anciens responsables du Polisario, ainsi que des descendants de membres de l’assemblée des notables de la période coloniale espagnole, ainsi que des sahraouis «de l’intérieur et de l’extérieur du territoire», y compris les camps de réfugiés de Tindouf, en Algérie. De même, il comprend des membres de l’Initiative sahraouie pour le changement (ISC), jusqu’à présent un courant critique au sein du Front Polisario.

ANCIENNE COLONIE ESPAGNOLE

La colonie espagnole du Sahara a été occupée en 1975 par le Maroc et la Mauritanie après les accords tripartites, signés le 14 novembre 1975, qui donnaient la souveraineté du Sahara espagnol à ces deux pays.

Après une brève guerre, le Front Polisario a expulsé la Mauritanie et signé la paix et la reconnaissance mutuelle avec ses milices aux portes de Nouakchott, mais le Maroc a consolidé son contrôle sur le territoire et des milliers de Sahraouis ont fui la répression sauvage.

En 1991, un cessez-le-feu a été signé entre les deux parties, qui se sont engagées à tenir un référendum d’autodétermination organisé par la Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental, mais depuis lors, les différends sur le recensement pour le vote – -Le Maroc veut que les colons marocains votent – ils ont empêché la consultation. Aujourd’hui, 140 000 réfugiés sahraouis vivent dans les camps de Tindouf, en Algérie.

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.