Est-ce l’image d’un militant des droits de l’homme, ou celle d’un terroriste violent ? Sultana Khaya découverte.

HASSAN MISSBAH
أخبار دولية
HASSAN MISSBAH20 نوفمبر 2021آخر تحديث : منذ أسبوع واحد
Est-ce l’image d’un militant des droits de l’homme, ou celle d’un terroriste violent ? Sultana Khaya découverte.

Il offense parce qu’il offense le combat de femmes battues, violées et véritablement assassinées. Une véritable insulte à l’humanité.

Pedro I. Altamirano. Malaga, le 20 novembre 2021.- Dans le sud du Maroc, où la beauté de l’Atlantique augmente avec l’incroyable paysage de la plaine et des dunes blanches, il y a une sorcière qui se consacre, en bonne sorcière, à effrayer, coucher avec mauvais arts, offrir des pommes empoisonnées, voler les âmes des enfants qu’il attrape du bout des doigts, et toujours au service des dieux du mal, qu’il sert en échange d’aumônes et d’un peu de publicité.
Pour cette raison, je demande, avec humilité à la “sorcière piruja” et à toutes les bonnes sorcières qui avec tant d’art et de grâce, ont distrait les enfants espagnols avec des histoires pleines de magie, de rimes impossibles et de bonté infinie, de tacher son nom en la mélangeant avec cette sorcière de Il l’envoie déguisée en femme sahraouie.
Comme toutes les sorcières, la sorcière Sultana manque de temps aux mains de la vérité, car comme on dit, vous pouvez mentir à une personne toute votre vie, ou à plusieurs pendant une courte période, mais vous ne pouvez pas mentir à tout le monde pour toujours. . C’est ce qui commence à arriver à Sultana, qui, comme toutes les sorcières maléfiques, cesse de croire, d’avoir peur et de mourir des mains de la lumière de la vérité. Le temps de Sultana est écoulé, la seule chose qui lui arrive c’est qu’en tant que lâche qu’elle est, elle ne trouve pas le courage de se regarder dans le miroir. Ne vous inquiétez pas, nous allons déjà le mettre sur vous.
Je rougis quand je vois ses photos avec un embout buccal pédiatrique, en plus ignorant et négligent, puisque tout le monde sait comment différencier un embout buccal pédiatrique d’un adulte, mais elle ne se soucie pas de se ridiculiser. J’ai honte des autres quand je vois ces maquillages de troisième classe achetés dans les souks au prix le moins cher pour simuler les attentats de la série B. Et ce dernier m’offense en tant qu’être humain défenseur de l’égalité entre hommes et femmes, mais surtout, de sa dignité, quand elle ose dire qu’elle a été violée pour la cinquième fois, peut-être veut-elle tromper le Guinness Record en lui donnant un pourboire de plus. Cela m’offense parce que cela offense le combat de femmes battues, violées et vraiment assassinées. Une véritable insulte à l’humanité.

Sultana a la chance de vivre au Maroc protégée et prise en charge pour que rien ne lui arrive. Sultana a la chance d’être marocaine et de bénéficier du respect que la police marocaine accorde aux femmes. Chanceuse d’être marocaine et de vivre dans un pays où elle est connue, et au lieu de porter plainte pour ses mensonges, diffamations et insultes, elle vit en liberté. Oui, la liberté et la sécurité qui lui ont permis de voter pour la liste électorale de son cousin aux dernières élections municipales et législatives et municipales marocaines le 8 septembre comme une Marocaine de plus.
Jusqu’ici la blague de la « sorcière piruja » car au-delà de la blague ou de l’histoire, il y a des gens qui souffrent dans les camps de Tindouf pour que cette femme vive comme une déesse internationale. L’heure est venue de mettre fin à ce cirque médiatique digne de Sálvame de Lux, et de démasquer ce personnage indigne à l’international. A cet égard, je souligne le courage et la lucidité de l’Ambassadeur du Maroc auprès des Nations Unies, M. Omar Hilale, pour avoir clairement indiqué qui est cette femme.
En effet, Hilale a déclaré que « En ce qui concerne la prétendue Sultana Khaya en particulier, on se demande depuis combien de temps les militants des droits de l’homme portent l’uniforme militaire, avec la Kalachnikov sur les épaules », a demandé l’ambassadeur du Maroc. De même, M. Hilale a présenté des preuves solides au Conseil de sécurité, sous forme de photographies montrant ce séparatiste, payé par l’Algérie et le Polisario, portant un uniforme militaire et brandissant une kalachnikov ».

M. Hilale a continué d’exposer sans équivoque Sultana aux membres du Conseil de sécurité, « cette personne n’est pas un militant pacifique des droits humains, mais un militant du groupe armé séparatiste Frente Polisario, qui a participé à plusieurs cours et exercices, de ceux qui eu lieu dans les champs de Tindouf, en Algérie » et a ajouté que Sultana Khaya « a appelé et continue d’inciter à la violence armée contre la population civile au Sahara marocain ». Un exemple clair de la nature violente de cette femme.
Les sahraouis ne méritent pas d’être insultés de la sorte. Les sahraouis marocains sont indignés, et j’en témoigne, avec l’attitude arrogante, mensongère et blessante de Sultana. L’intervention de M. Hilale, doit être le début de la fin de l’histoire en tant qu’actrice de soutien, être démasquée pour ce qu’elle est, et espérer qu’elle soit renvoyée à l’intérieur du miroir magique, où aucun être humain ne devrait jamais la regarder, la condamnant à l’oubli mémoire éternelle des gens.
Cristóbal Halffter dit que l’être humain « vit pendant que quelqu’un, pour une raison quelconque, se souvient de lui et meurt quand tout le monde l’oublie », oublions Sultana Khaya, pour qu’il cesse d’exister.

رابط مختصر

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.