Le Maroc et les États-Unis organisent une réunion régionale sur la coopération dans la lutte contre la prolifération nucléaire et les armes de destruction massive

admin27 يناير 2021آخر تحديث : منذ سنتين
admin
أخبار دولية
Le Maroc et les États-Unis organisent une réunion régionale sur la coopération dans la lutte contre la prolifération nucléaire et les armes de destruction massive

Rabat – Le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger et le département d’État américain organisent, du 26 au 29 janvier 2021, une réunion régionale à distance sur la coopération dans la lutte contre la prolifération nucléaire et les armes de destruction massive, qui fait partie du suivi des activités du Groupe de travail Maroc-États-Unis sur les questions de sécurité, découlant du Dialogue stratégique.
La réunion se déroule dans un contexte caractérisé par des menaces croissantes à la sécurité transfrontalières posées par les groupes terroristes et les mouvements séparatistes, en particulier leurs activités d’acquisition d’armes de destruction massive. Dans ce contexte, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté plusieurs régimes de sanctions dont le pilier est la résolution 1540, dirigée contre les acteurs non étatiques et les groupes armés et terroristes dans le cadre de la lutte contre la prolifération nucléaire et les armes de destruction massive.
Cette réunion régionale comprendra des tables rondes animées par des experts internationaux pour identifier les bonnes pratiques et l’échange d’expériences concernant l’application de sanctions internationales sur des cas spécifiques qui dépendent du Conseil de sécurité de l’ONU.
Organisée en collaboration avec le Centre Stimson, référence internationale dans le domaine de la lutte contre la prolifération nucléaire et les armes de destruction massive, la réunion a la participation de la Tunisie et de la Libye, ainsi qu’une délégation marocaine représentant le ministère de l’Intérieur, le Ministère de l’industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, l’Administration de la défense nationale, les Forces armées royales, la Gendarmerie royale, Bank Al-Maghrib, l’Unité de traitement des renseignements financiers (UTRF), l’Administration des douanes, la Direction générale de la sécurité nationale ( DGSN) et la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).
Cette rencontre a été ouverte par Redouane Houssaini, directeur des Nations Unies et des organisations internationales au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, et David Greene, chargé d’affaires de l’ambassade des États-Unis à Rabat.
A cette occasion, Houssaini a rappelé que les relations séculaires d’amitié et de coopération entre le Maroc et les Etats-Unis, qui reposent sur un partenariat stratégique multiforme et une coordination étroite entre les deux pays dans les différentes enceintes multilatérales, notamment les Nations Unies, au service d’un engagement commun en faveur de la paix et de la stabilité régionales et internationales.
De son côté, le chargé d’affaires par intérim des États-Unis, David Greene, a salué les efforts internationalement reconnus du Maroc pour lutter contre la prolifération nucléaire et les armes de destruction massive, soulignant que le Maroc était en mesure de trouver un équilibre entre les impératifs de sécurité et de liberté de Commerce.
La rencontre de Rabat est une nouvelle démonstration du partenariat stratégique entre le Royaume du Maroc et les États-Unis, dans le cadre du dialogue stratégique entre les deux pays sur les questions politiques, économiques et de sécurité.

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.