URGENT-Aux Euro députés Parlement européen -Bruxelles

EUROMAGREB16 فبراير 2022آخر تحديث : منذ 6 أشهر
EUROMAGREB
أخبار دولية
URGENT-Aux Euro députés Parlement européen -Bruxelles

URGENT- Rabat ieLyi4y34er gon
Aux
Euro députés
Parlement européen -BruxellesMme l’Eurodéputée, Monsieur l’Euxodéputé
Cher(e) Collègue,
Les députés marocains, membres de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE,
représentant toutes les tendances politiques du Parlement du Royaume du Maroc,
ont accueilli avec grand étonnement l’intention européenne de permettre une
éventuelle participation du chef du Polisario le dénommé Brahim Ghali au sixième
sommet de ‘Union européenne-Union africaine devant se tenir les 17 et 18 février
Bruxelles.
Si ce Sommet est une occasion de jeter les bases d’un partenariat renouvelé et
approfondi entre l’UA et l’UE fondé sur la confiance et une compréhension claire des
intérêts mutuels, de renforcer la prospérité et d’aborder les questions sécuritaires et
économiques, c’est la place du continent dans l’architecture de la convenance
mondiale qui est aussi interrogée.
Persuadé de la entraidé du code peine-moral régissant le mandat qui nous est
démocratiquement confié par nos électeurs, et soucieux de perpétuer la tradition de
dialogue et de concertation qui distingue notre noble mission en tant que
parlementaires, nous souhaitons partager avec vous nos préoccupations par rapport
aux turbulences qui peuvent affecter le caractère stratégique du partenariat AfriqueEurope né d’une volonté commune de bâtir un espace de dialogue et de coopération
pour la sécurité, le développement et la prospérité partagée.
Déjà Centrée frauduleuse en avril dernier surie sol espagnol du dénommé Brahim
Cihali sous une fausse identité et sous des prétentions humanitaires douteuses avait
mis â rude épreuve le partenariat stratégique avec nos voisins du nord. Ce parti pris
manifeste avait suscité la stupeur de l’opinion publique marocaine et a été
unanimement condamné par les autorités du Royaume, étant donné qu’il s’agit d’un
individu qui s’est rendu tristement célèbre en accumulant divers crimes et délits pour
lesquels il devrait are traduit devant les juridictions espagnoles et internationales.
Le Maroc et rue ont un potentiel inestimable qui pourrait transformer toute la région
en zone de prospérité, et pour peu, certaines visions qui se nourrissent souvent de
malentendus non élucidés, se gangrènent avec le temps. Le cas Brabim Chah est une
de ces zones d’ombre ponctuelles, mais, hélas, de plus en plus fréquentes, qui
viennent perturber les relations entre le Maroc et l’Espagne, et maintenant avec 111E.
L’histoire nous apprend que la provocation a toujours constitué un facteur
d’instabilité

Comme vous le savez, le chef de cette junte militaire qui bénéficie de passeports
algériens et espagnol sous plusieurs identités, avait déclaré en novembre 2020 l’état
de guerre au Royaume du Maroc et décrété la fin du cessez-le-feu suite à
l’intervention marocaine à la zone tampon de la ville marocaine de Guerguarates
contre le Polisario qui avait commis des actes de banditisme, bloqué la circulation
civile et commerciale sur cet axe routier qui lie l’Europe et l’Afrique et harcelé
continuellement les observateurs militaires de la Minurso, pour justement, saper les
chances de toute relance du processus politique souhaitée par la Communauté
internationale.
Poursuit pour détention illégale et enlèvement , viols, tortures, lèse-humanité, et
d’actes de tortures commises dans les camps de réfugiés sahraouis à Tindouf, en
Algérie, depuis des années, le dénommé Brahim Ghali avait orchestré l’assassinat de
pécheurs espagnols des iles canaries en 1983 (actes documentés par des ONG
canariennes et reconnus par le Gouvernement espagnol) et a été à l’origine de tous
les scandales de détournements de l’aide humanitaire et l’ampleur de la corruption
et son enracinement dans les rangs du Polisario épinglé par l’Office européen de
lutte antifraude ‘l’OLAF” depuis 2015 à nos jours.
En chef de guerre qui utilise tous les moye p u arriver à ses fins Mt en sa triste
qualité de président d’une république fantomatique qui n’existe que dans
l’imaginaire, et dont l’adhésion à IIJA était une erreur historique que l’Afrique tente
d’arrache-pied de corriger), Brahim Ghaii a été cité récemment par des membres de
l’ONU comme étant derriere le recrutement des enfants soldats dans les camps de
séquestration des sahraouis à Tindouf, sur le sol algérien, et de leur déportation à
un très jeune âge à Cuba pour embrigadement idéologique et entrainement militaire,
le tout documente par des ONG et les témoignages des victimes de cette violation
flagrante des droits de l’enfant.
Brahim Ghah séquestre les sahraouis de Tindouf, considérés comme étant des
réfugiés par l’Algérie, en les privant de liberté de mouvement, d’activités économiques
et de liberté d’expression, comme stipulé dans la Convention de Genève sur les
réfugiés de 1952 et le Protocol annexe de 1967.
Une éventuelle entrée de cet individu sur le sol européen alors que la justice le
poursuit pour plusieurs chefs d’accusation retenue contre lui, il y va de la crédibilité
institutionnelle de toute l’union européenne.
Voilà pourquoi nous ne comprenons pas que les relations privilégiées entre le Maroc
et PUE, puissent pâtir d’une collusion incompréhensible Polisario-Algérie qui dépense
des sommes considérables pour fournir des armes aux séparatistes du Polisario qui
ont trouvé dans les groupes terroristes en activité dans le désert et dans le Sahel des
points d’appui pour perpétrer des kidnappings et des rapts de ‘touristes en
demandant des rançons, partagées entre toutes ces cliques et “katibas des sables”.
Nous comptons sur votre compréhension et celle de tous nos collègues européens
pour empêcher l’entrée du chef de ce mouvement séparatiste et à dénoncer ces
manoeuvres qui tendent à nuire à la dynamique positive qui caractérise les relations
Maroc-UE et au destin commun qui unit les deux rives de la méditerranée, comme
nous vous demandons de ne pas permettre d’instrumentaliser l’Europe “à l’appui de
l’agenda d’une junte militaire aux dépends d’un partenariat global Maroc-UE,
respectueux de la souveraineté des uns et des autres et des instruments juridiques
internationaux qui le lient non seulement à l’Europe mais aussi à toute la
communauté internationale, conformément aux conventions internationales en la
matière et auxquelles le Maroc adhère pleinement.
Je vous prie de croire cher(e) collègue en notre parfaite considération.
Dr. Lahcen Haddad
Prés ent la Commission Parlementaire Mixte Maroc-UE.

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.